Gaggenau

Poésie
murale.

Les murs blancs et nus appartiennent au passé. Nous apprécions à nouveaux les
murs richement ornés de motifs historiques ou contemporains, ou les types de
papier peint ou de panneaux créés dans une entreprise très particulière de Berlin.

Selon Ulrich Welter, tout est dans l'émotion. Une fois la maison construite, les clients sont satisfaits de ses lignes et de ses angles, mais il manque encore quelque chose : une atmosphère. En créer une, telle est la spécialité d'Ulrich Welter. Son entreprise installée dans le quartier berlinois de Schöneberg s'est spécialisée dans la réalisation de papiers peints et de panneaux sur commande pour habiller les murs et les plafonds. La palette de matériaux utilisés va de la délicate feuille d'or aux billes de verre transparentes, en passant par la robuste résine et de riches ornements sur papier, sur des thèmes aussi bien historiques que très modernes. Les revêtements muraux sont des passe-partout de la vie, affirme Ulrich Welter.

Dans l'idéal, un revêtement mural reflète la singularité du client.

Des hôtels renommés comme l'Adlon à Berlin, le Grand Hotel à Heiligendamm et le Negresco à Nice, mais aussi les marques de haute couture Dior et Chanel font partie de sa clientèle. Il aura fallu six ans à Ulrich Welter et son équipe pour mettre au point le bon revêtement mural à la structure craquelée qui décore maintenant les principales boutiques Chanel. Les revêtements de l'entreprise Welter ont apporté à plusieurs reprises un éclat particulier aux cérémonies de remise des Oscars, des Golden Globes et des Emmy Awards.

Après une formation initiale dans la publicité, Ulrich Welter a d'abord construit des décors. Utiliser des techniques spécifiques pour créer une variété d'humeurs et d'illusions lui plaisait beaucoup. En revanche, devoir démonter ces décors méticuleusement conçus après leur utilisation lui semblait particulièrement frustrant. Il finit par se rendre compte qu'il pourrait créer plutôt des « décors du quotidien », en couvrant les murs et les plafonds des maisons et des appartements avec des couleurs, des formes et des structures uniques et d'une beauté intemporelle.

L'histoire suivante illustre à merveille la réussite d'un tel objectif : à Berlin, un client a récemment acheté une maison qu'Ulrich Welter avait décorée il y a plus de 20 ans. Le papier peint a été endommagé lors de la remise en état du parquet entreprise par le nouveau propriétaire. Ce dernier a demandé qu'il soit restauré à l'identique, ce qui n'a posé aucun problème à Ulrich Welter. Il n'abandonne que très rarement un design. Mais il est aussi sélectif quand il étend sa gamme car la mise au point d'un nouveau motif lui prend généralement plusieurs années. Ce travail de fourmi a évidemment un coût. Le papier peint fait main coûte en moyenne de 150 à 400 euros le mètre carré, les panneaux muraux de 500 à 1 000 euros le mètre carré.

Ulrich Welter tire souvent son inspiration de la nature. Il ne revient jamais de vacances sans rapporter d'innombrables photos de racines, de sols, d'ouvrages de maçonnerie, de feuilles et d'autres structures inhabituelles. Il est également assisté de ses trois designers, dont deux sont aussi des artisans expérimentés. « Chacun apporte ses propres idées », explique Ulrich Welter. Les « perles caméléon » en sont un bon exemple. Il s'agit d'un panneau fait de billes de verre sur un support en aluminium qui change de couleurs suivant l'endroit d'où on le regarde. L'effet est idéal pour décorer un hôtel ou un bar, et Ulrich Welter l'a fait breveter.

Ulrich Welter crée des « décors du quotidien », en couvrant les murs et les plafonds avec des couleurs, des formes et des structures uniques et d'une beauté intemporelle.

Ses clients internationaux ont-ils des préférences en fonction de leur pays d'origine ? « Les différences ne sont pas aussi grandes que l'on pourrait croire », répond-il. D'après son expérience, les différences sont plus importantes au niveau de la personnalité des clients. « C'est une question d'individu », explique Ulrich Welter. Certains clients ont déjà une idée précise de ce qu'ils veulent pour leurs murs. Mais pour d'autres, de longues discussions sur la couleur, la structure et les matériaux sont en général nécessaires avant de parvenir à une solution optimale.

Quelles sont les tendances de demain ? « Les clients se détournent des designs excessivement scintillants. Ils préfèrent le bronze au doré et les teintes terreuses au rose et au turquoise », affirme Ulrich Welter. Pour la rénovation d'un hôtel de luxe à Berlin, son nouveau projet, son entreprise met en œuvre certaines de ses toutes dernières idées. « Le propriétaire est assez audacieux pour ne pas se contenter de le préserver comme monument historique. Il préfère réinterpréter la nature de base du bâtiment », précise-t-il.

Ulrich Welter tire souvent son inspiration de la nature. Il prend constamment des photos de racines, de sols, d'ouvrages de maçonnerie, de feuilles et d'autres structures inhabituelles.

Pendant longtemps, les décorateurs d'intérieur ne juraient que par une atmosphère minimaliste avec des murs nus et blancs, mais cette esthétique est aujourd'hui perçue comme trop froide. Les murs ont à nouveau le droit de raconter une histoire. Cette tendance était frappante dans les derniers salons du design, comme « Maison et Objet » à Paris. Des entreprises traditionnelles comme Cole & Son à Londres ou Zuber, une société alsacienne réputée de longue date, ont fait sensation avec leurs motifs de paysages exotiques et de fleurs à l'ancienne, tandis que la société anglaise Little Greene produit d'intéressants designs à rayures et du papier peint avec des textures sophistiquées. De Gournay se spécialise dans d'exquises reproductions d'impressions historiques, peintes à la main, en particulier de motifs chinois du XVIIIe siècle et de designs français du XIXe siècle. Les clients de la décoratrice d'intérieur Birgit Otte se tournent également de nouveau vers le papier peint pour leur domicile. Que ses clients choisissent des rayures classiques pour leur entrée ou un motif avec des oiseaux de paradis dans le salon, « le papier peint met en valeur les pièces », précise-t-elle.

En ces temps de crises et d'incertitude, le besoin de se créer au moins un lieu de vie confortable est toujours plus fort. Le papier peint peut faire rêver et offrir à ceux qui le regardent un bref instant d'évasion de leur quotidien.

Texte : Doro Bitz-Volkmer

Photographie : Felix Brüggemann, Welter Wandunikate

Le choix d'un revêtement mural est une fenêtre sur l'âme de celui qui le choisit, affirme Ulrich Welter.
Des feuilles métallisées en forme de pentagones dans différents alliages et teintes, recouvertes de résine, constituent les éléments de base de ce revêtement mural unique (ci-dessus).

Plus de contenu : Design & culture

  • Le jardinier
    de l’univers.

    Plus
  • Le voyage est une destination en soi

    Plus
  • Un écrin pour la nouvelle cuisine scandinave

    Plus
  • Poésie murale.

    Plus de contenu
  • Passion brûlante

    Plus
  • Le grand retour de l'artisanat de luxe

    Plus de contenu
  • Le nouvel envol
    du tapis

    Plus
  • Une qualité de vie
    lumineuse

    Plus
  • Un designer
    de caractère

    Plus
  • Ceux qui jouent
    avec la lumière.

    Plus
  • Quand le design
    devient magie.

    Plus
  • Tout peut
    devenir lumière.

    Plus
Previous 1 12 Next