Gaggenau

Le goût de
la terre

La jeune vigneronne sicilienne Arianna Occhipinti produit d'excellents vins biologiques qui racontent l'histoire du sol où ils ont grandi.

La région de Vittoria, une petite ville dans le sud-est de la Sicile, est l'un des endroits les plus pauvres d'Italie. La réussite de la jeune Arianna Occhipinti n'en est que plus remarquable.

Arianna est une enfant du pays qui a beaucoup voyagé, est partie étudier à Milan, avant de finalement revenir vers ses racines. « Vittoria, le vin, les vignobles avec leurs murets en pierre... c'est mon pays », avoue-t-elle. La jeune femme est pleine de dynamisme, sa voie est assurée et la passion se lit dans ses grands yeux noirs. Une véritable Sicilienne.

Arianna rayonne d'énergie. Difficile de suivre son rythme pendant qu'elle examine ses vignes. Elle dirige son équipe d'une main pendant que l'autre ne lâche jamais son téléphone. « La particularité du domaine, c'est qu'il s'y passe quelque chose toutes les dix minutes. L'humeur dans laquelle tu te lèves le matin n'a rien à voir avec celle du soir, quand tu vas te coucher. »

Dès qu'elle a pris sa décision, elle ne revient jamais en arrière. Elle va de l'avant sans jamais flancher.

Pour son 21e anniversaire, Arianna a demandé comme cadeau à ses parents un hectare de vignes à Fossa di Lupo. « Quand j'ai commencé à faire du vin, je n'avais que cet hectare, un seau en plastique et une cuve en acier d'occasion. Rien de plus. C'est génial, car j'ai appris à faire du vin sans technique ni artifices. »

La première année, elle a rempli 4000 bouteilles de vin. Un négociant en vin new-yorkais l'a découverte et a acheté la quasi-totalité de sa production. Ce fut le début de son ascension : le New York Times l'encensa.

Rétrospectivement, elle sait ce qui a été important dans ses débuts : « Je n'aurais jamais pu grandir sans l'aide des gens qui ont cru en moi dès le début, alors que je n'étais personne, qu'une minuscule vigneronne dont les vins étaient complètement inconnus. »

Dès le début, Arianna a suivi son propre chemin. À contre-courant de ce qui se fait couramment en Sicile, elle refuse d'irriguer ses vignes et surtout d'utiliser des produits chimiques : « C'est du poison. En Sicile, nous possédons un potentiel énorme pour produire des vins biologiques, les conditions climatiques sont presque parfaites. C'est un crime que de ne pas travailler en bio ici. »

Elle veut que son vignoble soit vivant. Les oiseaux nichent parmi les ceps. Entre les rangs de vigne poussent des fèves, des herbes et des fleurs. « Tout fonctionne mieux lorsqu'il y a des fleurs dans les vignobles. Elles apportent au sol des nutriments essentiels, je les laisse fleurir le plus possible. Les abeilles reviennent aussi parmi les vignes, et la boucle est ainsi bouclée.

« Vittoria, le vin, les vignes et les murets en pierre, c'est mon pays », explique Arianna Occhipinti.

La cave à vin est aussi simple que possible. Des levures sauvages assurent la fermentation du raisin, qui est récolté à la main. Cela lui laisse aussi le temps de parvenir à maturité. La nature et la sélection effectuée par Arianna garantissent un raisin de qualité, au caractère affirmé. Pourquoi changerait-elle de procédé une fois le raisin récolté ?

Aujourd'hui, Arianna Occhipinti est à la tête de plus de 25 hectares de terrain. Outre les vignes, elle possède aussi une oliveraie, fait pousser diverses variétés de céréales dans ses champs et y a installé des ruches.

C'est au milieu de la nature qu'elle se sent le mieux, parmi ses vignes, avec sous ses pieds le sol rouge et calcaire qui la fascine tant. « Je sais que mon vin a le goût de la terre qui l'a fait pousser », explique Arianna, pour qui il est clair que son vin n'est pas né dans une cave mais au milieu des vignes. Les cépages historiques de l'île, Frappato et Nero d'Avola, sont profondément ancrés dans cette terre depuis toujours. C'est justement pour cela que la jeune femme attache tant d'importance à la vitalité des sols. Une dernière précision : « Ces vignes poussent sur une terre calcaire. Chercher dans mon vin autre chose que de l'élégance serait une faute. C'est l'objectif que j'ai toujours poursuivi, probablement parce que j'ai grandi avec le Frappato. À Vittoria, ce cépage est d'une fraîcheur incroyable. »

Ce sont les spécificités du sol et du climat, le contraste entre la chaleur de la journée et la fraîcheur de la nuit, qui sont responsables de l'acidité du raisin et de la maigreur des grains. Nulle part ailleurs on ne trouve ces arômes délicats et précis, par lesquels le vin d'Arianna se démarque tant des vins puissants et opulents qui ont fait la renommée de la Sicile. « C'est le vin que je veux faire. Le vin que je veux boire. Même si je devais déménager ailleurs, je continuerai de rechercher les mêmes choses. »

« Je veux que mon vin ait le goût de la terre qui l'a fait pousser », explique la vigneronne.

Le travail effectué par Arianna Occhipinti dans cette région sinistrée économiquement est à la fois novateur et fondamental pour la viticulture et la nouvelle génération de Vittoriens. Elle ne se contente pas de montrer ce que pourrait être l'avenir de la viticulture sicilienne, elle en est la personnification. En dépit de toutes les résistances. Dans cette île dominée par le pouvoir masculin, beaucoup doutaient qu'une femme puisse fabriquer du vin. Mais Arianna ne s'est pas laissé décourager : « C'est important de se concentrer sur une idée, car l'idée est ce qui t'accompagne du début jusqu'à la fin de ta vie. L'idée est ce que tu as de plus puissant. »

Texte : Felix Watzka

Photos : Maurice Haas

www.agricolaocchipinti.it

La jeune vigneronne fait pousser herbes et fleurs entre les ceps : « Ma vigne doit être vivante. »

Plus de contenu : Art culinaire & vin

  • Le café, une culture à part entière.

    En savoir plus
  • Jouer avec le feu

    More
  • Une nouvelle ère

    Plus
  • Ivre
    de nature.

    Plus
  • Le goût de la terre

    Plus de contenu
  • L'enfant terrible
    du monde viticole

    Plus
  • Littéralement boire
    les étoiles.

    Plus
  • Petit tour du monde
    des meilleurs bars à vins

    Plus
  • Expérimenter
    saveurs et sensations.

    Plus
  • Le sel
    de la vie.

    Plus
  • Un démon
    aux fourneaux

    Plus
  • Un goût
    de Norvège

    Plus
Previous 1 12 Next